Quelques chansons...

 Syrano - Ficelle

ll existe une fille qui n'a plus goût à la vie.
Ce petit bout de fil à parait-il perdu l'appétit.
On l'appelle
Ficelle, celle au ventre noué.
Celle qui flotte dans ses jeans et qui n'aura jamais de bourrelets.
Elle pourrait être mannequin avec ses aires d'Arlequin.
Mais elle n'a pas la force, car au dîner la sombre idiote
Ne mange qu'une feuille de salade au fond d'un ramequin
Elle a les bras si fins, quand elle te serre elle te ligote
D'ailleurs tous les garçons s'enfuient comme des lâches
Mais
Ficelle sait qu'elle qu'un si elle s'attache si elle s'attache
Et ça l'arrange même assez car la jeune fille est lassée.
Que tous aient peur de l'enlacer.

Ficelle, ses mains sont liées comme celles d'un forçat
Qui fixe le calendrier.
Grain par grain, le sablier.

Effrite son corps pour le plier.

Mais qu'elle adore ça
Être légère dans ses souliers, ne plus sentir son estomac
Elle fait des nœuds pour oublier qu'elle a tendance à
Ne pas être dans son assiette et n'a pas besoin de cuisiner
J'suis pas venue pour la bavette, n'y pense pas
C'est moi qui invite, mets toi à table et bouffe la vie fillette

Elle est frêle et plate, presque insensible, elle effraie les blattes
Et son ombre qui lézarde les murs est si mince qu’elle fraie le plâtre.
Elle est comme ceux de son âge.
Elle veut être invisible.
Car elle se sent dans la marge, une rature en patte de mouche toute illisible
Personne ne la voit pourtant elle est si fine et subtile.
Alors pour disparaître, elle va de crises de larmes en salles de gym.
Y’a rien de mauvais pour la santé dans la mode et le futile
Sauf quand c’est le cœur qui est au régime.

Ficelle, ses mains sont liées comme celles d’un forçat
Qui fixe le calendrier.
Grain par grain, le sablier

Effrite son corps pour le plier

Mais qu'elle adore ça
Etre légère dans ses souliers, ne plus sentir son estomac !
Elle fait des nœuds pour oublier qu’elle a tendance à
Ne pas être dans son assiette et n’a pas besoin de cuisiner.
Je suis pas venu pour la bavette. N’y pense pas !
C’est moi qui invite, mets toi à table et bouffe la vie fillette !

Personne ne la regarde vraiment car personne ne la voit
Quand elle tente de communiquer, tous s’interrogent :
« Mais d’où vient celle voix !? Etrange, aigre, douce.
Peut-on être aussi maigre, sans être aigri ? Plus chétive elle se désintègre ! »
Ce n’est peut être pas non plus complètement un choix.
On rejette quelquefois ce qu’on ne digère pas.
Et l’existence entière peut paraître avariée
Quand le menu qu’elle nous propose n’est pas assez varié.
Pas assez riche, trop peu léger et pas assez de calories


Faut faire chauffer la machine et c’est de sourires donc elle se nourrit.

Ficelle, tu veux vibrer mais tu te sens lourde. Te fais pas de bile
Dis toi que la vie ne tient qu’à un fil.

Ficelle, ses mains sont liées comme celles d’un forçat
Qui fixe le calendrier.
Grain par grain, le sablier

Effrite son corps pour le plier

Mais qu'elle adore ça
Etre légère dans ses souliers, ne plus sentir son estomac !
Elle fait des nœuds pour oublier qu’elle a tendance à
Ne pas être dans son assiette et n’a pas besoin de cuisiner.
Je suis pas venu pour la bavette. N’y pense pas !
C’est moi qui invite, mets toi à table et bouffe la vie fillette !

Et bouffe la vie fillette !
Et bouffe la vie fillette !
Et bouffe la vie fillette !

Source: Lacoccinelle

 Claire Danlalune - Je Veux Maigrir

Tout commença mardi dernier quand elle a voulu se peser.
Elle n'était par vraiment surprise, elle se trouvait bien enrobée.
Devant la glace de tout côté et les hanches bien protégées.

Un régime s'impose ça va de soi pour 60 kilos rien que ça.
Alors elle court acheter des Slimfast à Carrefour.
C'est dégoûtant, mais ça marche vite et ça dure pas longtemps.

Elle a testé les substituts de repas en comprimé.
Elle s'est trompée, elle a pris une plaquette en une journée.
Cette fois ci ça marche bien elle perd du poids sans avoir faim.

Par contre pour la prochaine fois elle tentera le régime à point.
Parce que ce qu'elle mange actuellement ça ressemble à de la crème Mont-Blanc.
Elle ne dit pas que c'est mauvais mais que ça manque de variété.

Puis finalement elle va suivre un programme de diététique.
Un truc trouvé dans un magazine hautement scientifique.
C'est écrit dessus pour maigrir en trois jours avant l'été.
Et sans se priver, suivez bien la méthode d'Aglaé.

C'est bête elle pensait que pour maigrir, fallait manger équilibrer.
Un peu de tout mais attention en quantité appropriées.
Y'a une chose qu'elle a oublié, c'est qu'elle est loin de l'obésité.
Et qu'avant de se faire souffrir faut calculer son IMC.

A force de manger des trucs en crème chocolaté.
Elle en a marre sûr qu'elle allait se laisser retenter.
Au bout d'un mois et de 5 kilos relativisés
Elle pris d'assaut le frigo et tous les produits sucrées
.
Voilà le jeudi fatidique, elle va regarder ce qu'elle a perdu.
Monte sur la balance les pieds nus, se cache les yeux d'un air tragique.
Elle connaît bien l'effet yo-yo malgré l'régime et la Contrex.
Elle a tout repris dans les fesses, a eu trois kilos en cadeau.

Alors les filles arrêtée de penser aux magazines.
Ces filles sont chics mais elles sont toutes un brin anorexique.
Ah ça c'est sûr Aglaé doit bien attirer les hommes
Mais à chaque pas elle manque de tomber dans les pommes.

Fermées vos revues et allez donc dehors un peu pour voir.
Ces filles parfaites, vous verrez que ça court pas les boulevards.
Non pas qu'elles soient cachées dans leurs agences de mannequins.
Mais certainement chez leurs psychiatres ou bien chez leurs médecins.

 

Source:  chroniquelife.centerblog.net

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site